• votre commentaire
  •  

     

    BONIFACIO

     

    Le mot Carnaval vient d'Italie, mais a conservé sont éthymologie latine "Carnis levare" traduit "enlever, ôter la viande, la chair".

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Alain BENEDETTO, artiste peintre niçois, membre de L'Académie Européenne des Arts Graphiques plastiques et photographiques (Nice).

    Il est spécialisé dans la création de scènes retraçant le Vieux Nice de jadis, ruelles, quartiers, La vie des Pêcheurs, habitants du Comté de Nice d'Antan.

    Il s'intéresse également aux paysages de l'Arrière Pays Niçois, de peintures marines ou de la Provence en général.

    Il a aussi peint des natures mortes ou la basse cour...

    Il a fait quelques céramiques également.

    Alain Benedetto Peintre Provençal

     

    Alain Benedetto Peintre Provençal

     

    Cannes le Suquet

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    La Rotonde de Beaulieu sur Mer

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    La tour du Vieil Antibes

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Château de la Napoule

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Pont Vieux à Sospel

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Village de Gilette

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Village de la Brigue

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Le Vieux Moulin de la Brigue

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Village de Felicetto en Corse

     

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Beuil

    Et maintenant...à la découverte de Nice au temps jadis...

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    La Jetée Promenade

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    La Jetée Promenade vue de la Mer

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    La Marina

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Le Port des Ponchettes

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Eglise du Gesù Rue Droite

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    La Porte Marine

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Chemin de la Lanterne

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Coco Beach le Cap de Nice

     

    Céramiques trouvées...

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Village de la Brigue

    Alain Benedetto Peintre Provençal

    Provence

     


    5 commentaires
  • Notre Belle Provence

     

     

    Notre Belle Provence


    votre commentaire
  •  

    Ma ville

     

     

     

    Ville de Provence, au cœur de la Côte d'Azur est une commune française située dans le département des Alpes Maritimes entre Villeneuve-Loubet et Saint Laurent du Var, à mi-chemin de Cannes et Nice.

    La commune doit son nom au torrent et fleuve côtier qui la traverse, la Cagne, d'une longueur de 28 km qui rejoint la mer méditerranée à Cagnes sur mer.

     

     

    Ma ville

     

    Ma ville

     

    Ma ville

     

     

     BONIFACIO

     

    L'histoire de la ville est étroitement liée à celle de son château. En effet, c'est en 1309 que Raynier Grimaldi, coseigneur de Monaco, devient seigneur de Cagnes. Il fait bâtir le château Grimaldi qui deviendra bientôt une propriété de la branche des Grimaldi d'Antibes, jusqu'à la Révolution Française. Au XVIIe siècle, Jean-Henri Grimaldi, marquis de Corbons et baron de Cagnes, sous la protection de Louis XIII et de Richelieu transforme le château médiéval en une demeure confortable dans laquelle il mène une vie fastueuse.

    Mais lors de la révolutions française, la famille Grimaldi est chassée de la ville et se réfugie à Nice. Le château est laissé à l'abandon jusqu'à ce qu'un particulier le rachète et le restaure en 1875.

    Acquis par la ville en 1937, devenu musée municipal en 1946, puis monument historique en 1948, il est aujourd'hui un merveilleux écrin qui abrite le musée ethnographique de l'olivier, la donation Solidor (40 portrais de Suzy Solidor, peints par d'illustres artistes : Cocteau, Dufy, Foujita, Lempicka, Laurencin, Picabia, Van dongen...)

    Le château Musée Grimaldi accueille également des expositions temporaires d'art contemporain dans un décor harmonieux paré de vives couleurs typiquement italiennes et orné de marbres, sculptures et trompe l'oeil, avec ses plafonds peints baroques exceptionnels.

     

     

    La vieille ville médiévale est le berceau de la ville. Bien conservée malgré de nombreuses guerres et invasions, sa position en hauteur et ses illustres locataires lui vaut le surnom de "Montmartre de la Côte d'Azur.

    Site unique sur la Côte d'Azur, entre mer et montagne, le village médiéval du Haut de Cagnes a su conserver le mystère des places fortes de Provence.

    A travers un dédale de ruelles pentues et pavées de galets, d'escaliers et de maisons fleuries, d'échoppes voûtées et relais gourmands, venez découvrir l'âme de ce village.

    Envie de visiter, ne manquez pas l'Eglise St Pierre et la Chapelle Notre-Dame de la Protection classée Monument Historique et magnifiquement décorée de fresques du XVIe siècle.

     

     

    LE MUSÉE RENOIR

     

    Ma ville

    Le musée Renoir est situé au cœur d'un magnifique domaine planté d'oliviers et d'agrumes d'où l'on découvre un superbe panorama qui s'étend jusqu'au Cap d'Antibes.

    Avec ses collections, ses 14 toiles originales, ses sculptures, son mobilier et son atelier, il constitue le témoignage émouvant de l'univers créatif de notre peintre impressionniste qui a passé les 12 dernières années de sa vie à Cagnes sur mer.

     

    Ma ville

     

    LE CROS DE CAGNES

     

     

    A l'origine, le Cros de Cagnes était un village de pêcheurs qui a fait la richesse de la commune. En effet, les pêcheurs venus de Menton venaient profiter de ces eaux marécageuses pour leur pêche miraculeuse environ deux fois par an. L'abondance du poisson dans ces eaux les poussa à venir s'installer et fonder le village du Cros de Cagnes au pied de sa ville médiévale. Aujourd'hui rattaché à Cagnes sur mer, ce village est devenu une station balnéaire réputée.

     

    Ma ville

     

    L’HIPPODROME DE LA COTE D'AZUR

     

    Situé sous le soleil azuréen  l’hippodrome offre 60 hectares aménagés avec un parking de 2 000 places, deux restaurants panoramiques. Il accueille les principales courses de la Cote d'Azur. Il peut recevoir jusqu'à 12000 personnes dont 6000 en tribune.

    Il ouvre ses portes en 1952 et est le deuxième champ de courses de province.

    Il a aussi pour vocation de servir de centre d'entrainement.

    Ma ville

     

    Ma ville

     

     

    Ma ville

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique